• Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle
  • Google+ - Grey Circle
  • Instagram - Gris Cercle

par Keser Laurent pour BA-eService

Tous droits réservés

mis en ligne le: 07/10/2015

Avertissement:Ce site est purement informatif. L'utilisation des informations ou ressources de ce site à des fins d'interventions, de formations n'est pas le but de ces publications, leur utilisation à ces fins ne pourraient engager la responsabilité des auteurs.

L'utilisation des documents en téléchargement est libre à condition de ne pas les modifier et d'indiquer leur provenance, leur utilisation à des fins commerciales est totalement prohibée.

 

Renforçateur et renforcement positif

 

Le renforcement positif est l'augmentation de la fréquence d'apparition d'un comportement par l'obtention d'un stimulus qui sera appétitif pour la personne (le renforçateur).

Le renforcement permet donc d'apprendre et de maintenir dans le temps un comportement.

C'est donc le comportement qui est renforcé et non la personne.

Les principes pour le renforcement

Pour que les procédures de renforcements fonctionnent, elles doivent répondre à certains principes:

-Le principe de contiguïté: Le renforcement doit être octroyé immédiatement après l’émission du comportement escompté.

-Le principe de répétition : Il faut plusieurs couplages entre la réponse et sa conséquence.

-L’effet de taille : Il faut une quantité suffisante pour qu’il y ait une incidence sur le comportement.

-L’effet des préférences : Les individus ont une sensibilité variée pour les éléments de l’environnement. Le choix des agents renforçateurs doit tenir compte des préférences.

Les agents renforçateurs

 

"un renforçateur ne se définit pas par la perception qu'ont les gens de ses qualités, mais bien par son pouvoir de reproduire le comportement qui le déclenche." 

Maurice, Green & Luce.intervention behaviorale auprés des jeunes enfants autistes (2006)

ISBN-13: 978-2804151898          ISBN-10: 2804151891

 

 

L'agent renforçateur est le stimulus appétitif qui interviendra à la suite du comportement et qui permettra l'augmentation de sa fréquence d'apparition.

Les renforçateurs doivent être:

-Individualisés

-Appropriés à l’âge de la personne

-Ayant un intérêt pour la personne

-Reliés à des capacités permettant le développement

 

 

 

Nous pouvons classer les agents renforçateurs de différentes façons:

     Les renforçateurs primaires:

Ce sont les besoins vitaux. Ce sont des  stimuli aux propriétés renforçantes intrinsèques, indépendantes de toute histoire d’apprentissage.

(ex: nourriture, boisson...)

     Les renforçateurs secondaires ou conditionnés:

Ce sont des stimuli qui acquièrent un pouvoir renforçant, parce qu’ils ont été associés à un renforçateur primaire (pairing).

Ils peuvent être de différentes sortes:

     -Agents renforçateurs sociaux

Ex : Bisous, câlins, sourires, regards, félicitations, chatouilles. 

      -Les renforçateurs intermédiaires: Ils peuvent être : épargnés ou échangés contre d’autres renforçateurs.

Ex : Les bons points, les jetons, les notes, les diplômes, l’argent. 

      -Les activités renforçantes :Activités que la personne entreprend spontanément, dont le plaisir procuré provient de la réalisation de l’activité elle même.

Ex: Ecouter de la musique, faire un puzzle,…

Comment administrer le renforçateur

Immédiatement 

Souvent 

Avec enthousiasme 

En précisant pourquoi 

En variant l'agent renforçateur

important:

                Effet de satiété:

Le pouvoir renforçant d’un stimulus est réduit si la personne y a eu accès avant même que cet agent renforçateur ne soit utilisé. 

ex: J'adore le chocolat, mais si j'en ai mangé 10 kg avant de travailler, je ne serais pas renforcer si l'on m'en donne à la suite de mon travail. 

 

                Effet de déprivation:

Le pouvoir renforçant d’un stimulus va être maximal si la personne n’y a pas eu accès pendant un certain temps avant que cet agent renforçateur ne soit utilisé. 

ex: J'adore le chocolat, mais si je n'en pas ai mangé pas depuis 1 an, je serais fortement renforcer si l'on m'en donne à la suite de mon travail.

 

Comment choisir le bon agent renforçateur:

Il doit être facilement contrôlable, il doit avoir une fin , être adapté à l’âge. Il est possible dans un premier temps d'utiliser des stéréotypies comme renforçateur.

L'agent renforçateur doit être propre à la personne, il faut donc procéder à une évaluation des préférences pour déterminer le bon agent renforçateur.

 

ref: - Using a choice assessment to predict reinforcer effectiveness. Journal of Applied Behavior Analysis. Piazza, Fisher, Hagopian, Bowman & Tool  1996

 

     Evaluation de préférences

          Méthode indirecte

Questionnaire à l’entourage ou questionnaire à la personne concernée (formel ou informel), cela permet de trouver des pistes d'agent renforçateur. Ces évaluations sont rapides mais peu fiables.

- Preference testing: a comparison of two presentation methods. Research in Developmental Disabilities.  Windsor, Piche, & Locke. 1994

          Observation directe

Il s'agit de l'enregistrement du temps passé par l'individu avec les élèments que l'individu peut potentiellement apprécier placés dans son environnement et laissés en accés libre, sans demande, contrainte ou restriction. Plus le temps passé avec l'activité ou passé avec l'élément est important, plus la préfèrence à celui-ci sera présumé. En outre, l'affect positif avec ces éléments et activités pourraient être notés (ex: rire, sourire). L'observation directe se traduit généralement par des informations plus précises concernant les préférences que les méthodes indirectes, mais il faudra aussi plus de temps et d'efforts.

           Evaluation systématique

L'évaluation systématique consiste à présenter les objets et les activités dans un ordre préétabli à l'individu pour révéler une hiérarchie des préférences. Cette méthode nécessite le plus d'efforts, mais c'est la plus précise. Il existe de nombreuses méthodes d'évaluations de préférences différentes, qui toutes entrent dans l'un des formats suivants: un seul article, jumelé, et à choix multiples (Cooper, Heron, et Heward, 2006).

 

  • Single item: L'évaluation d'un seul article de préférence (ou "successive choice") est la méthode la plus rapide et la plus simple.Les objets et activités sont présentées un à la fois et chaque article est présenté à plusieurs reprises dans un ordre aléatoire. Après chaque présentation, les données sont enregistrées sur la durée de l'engagement à chaque objet ou activité.

  •  Paired method ou “forced-choice”: Cette évaluation implique la présentation simultanée de deux articles ou activités en même temps. Tous les articles sont jumelés systématiquement avec tous les autres éléments dans un ordre aléatoire. Pour chaque paire d'éléments, l'individu est invité à en choisir un. Cette méthode prend beaucoup plus de temps que la méthode unique élément, mais sera classé par ordre des préférences les plus fortes aux préférences les plus faibles. 

          Multiple choice method

Ce procédé est une extension de la méthode appariée avec trois item ou plus. Il existe deux variantes de cette méthode: avec et sans remplacement. Dans le choix multiple avec la méthode de remplacement, quand un objet est sélectionné, tous les autres objets sont remplacés dans le prochain essai.  Dans la méthode sans remplacement, les autres objet ne sont pas remplacés et il n'y a pas de nouveaux éléments disponibles.

ref: - Evaluation of a multiple-stimulus presentation format for assessing reinforcer preferences. Journal of Applied Behavior Analysis. DeLeon & Iwata 1996

 

 

 

Il est important de procéder réguliérement à l'évaluation des renforçateurs.

Il est important durant l'évaluation de dissocier l'alimentaire du reste lors de l'évaluation,parce que la nourriture tend à motiver les individus plus que les autres items ou activités. 

ref: - On the displacement of leisure items by food during multiple-stimulus preference assessments. Journal of Applied Behavior Analysis. Bojak & Carr 1999

      - Displacement of leisure reinforcers by food during preference assessments. Journal of Applied Behvior Analysis. DeLeon, Iwata & Roscoe 1997

 

 Le site d'information sur l'analyse du comportement

 et l'analyse appliquée du comportement (A.B.A.)

 Interventions comportementales dans le Grand Est

 par Alexandra Lecestre, BCBA, psychologue spécialisée en A.B.A. diplomée de l'université de Lille III

 et Laurent Keser, RBT, intervenant en analyse appliquée du comportement

 BA-eService