Renforcement/punition positif/négatif

 

Il y a souvent une différence dans l'utilisation de ces termes en ABA et dans la vie de tous les jours. Cela peut entrainer des quiproquos et des incompréhensions... et donc entrainer des erreurs sur la compréhension de l'analyse appliquée du comportement.

En fait, l'utilisation de ces termes en ABA est quelque chose de très clair et très concret:

 

Renforcement: augmentation de la fréquence d'apparition d'un comportement

Punition: diminution de la fréquence d'apparition d'un comportement

 

Positif: ajout d'un stimulus

Négatif: retrait d'un stimulus

 

tableau récapitulatif:

Renforcement positif

Le renforcement positif est donc le fait de hausser la fréquence d'apparaition d'un comportement en ajoutant en conséquence à celui-ci un stimulus appétitif pour la personne.

ex:  comportement---------------------------------------->conséquence

      Le bébé qui secoue un hochet----------------->Bruit du hochet

 

Sheldon utilisant le renforcement positif sur Penny

Renforcement négatif

Le renforcement négatif est donc le fait de hausser la fréquence d'apparaition d'un comportement en retirant en conséquence à celui-ci un stimulus aversifif pour la personne.

ex:   comportement---------------------------------------->conséquence

      Ouvrir le parapluie lorsqu'il pleut------------------------------------>Ne pas être mouillé 

 

                                                                                                           

Punition positive

La punition positive est donc le fait de baisser la fréquence d'apparaition d'un comportement en ajoutant en conséquence à celui-ci un stimulus aversif pour la personne (ex: hausse du coût de la réponse, over-correction)

ex: comportement------------------------------------------->conséquence

     Je suis pressé je grille le feu rouge ------------------------------------------->Le policier me donne une amende

 

La douleur ajoutée par le scotch enlevé est ici un exemple de punition positive

Punition négative

La punition négative est donc le fait de baisser la fréquence d'apparaition d'un comportement en retirant en conséquence à celui-ci un stimulus appétitif pour la personne (ex:time out exclusif, time out semi exclusif)

ex: comportement------------------------------------------->conséquence

     Je crie trop fort devant un match de foot à la télè--------------------------->Ma femme coupe la télè

     

Le retrait de la soupe de George par le restaurant constitue une punition négative

attention: ce sont des exemples valables que si ils modifient le comportement dans le sens voulu, cela peut donc être différent d'une personne à une autre, ex: le chocolat peut généralement être considéré comme appétitif... mais aversif si on y est allergique.

attention: La punition peut entraîner des effets secondaires indésirables comme l'apparition de troubles du comportement pour tenter d'échapper à la punition, un pairing entre la punition et la personne délivrant la punition, et l'utilisation du comportement puni en recherche d'attention. De plus, si la fréquence d'apparition du comportement diminue, la punition n'apprend pas de comportement alternatif adapté répondant à la fonction du comportement puni.

 

Extinction

 

Pour l'extinction, se référer au chapitre "extinction"

Récupération

 

Un comportement augmente malgré l'absence de conséquence pour éviter l'apparition d'un élèment punisseur potentiel.

ex: Un joueur de foot a reçu un carton rouge lors d'un match précédent, il fait attention en début de match, puis ne recevant pas de cartons il fait de plus en plus de fautes.