• Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle
  • Google+ - Grey Circle
  • Instagram - Gris Cercle

par Keser Laurent pour BA-eService

Tous droits réservés

mis en ligne le: 07/10/2015

Avertissement:Ce site est purement informatif. L'utilisation des informations ou ressources de ce site à des fins d'interventions, de formations n'est pas le but de ces publications, leur utilisation à ces fins ne pourraient engager la responsabilité des auteurs.

L'utilisation des documents en téléchargement est libre à condition de ne pas les modifier et d'indiquer leur provenance, leur utilisation à des fins commerciales est totalement prohibée.

 

Le modèle de Lovaas /

UCLA model/

Young Autism Project YAP

"I don't claim a cure because we haven't gotten to the organic variable that is causing the autism. But the

nervous system is pretty adaptable, and with intensive therapy the child may be able to work around his organic

deviation" O. Ivar Lovaas

"Je ne prétends pas à un remède parce que nous n'avons pas la variable organique qui est à l'origine de

l'autisme. Mais le système nerveux est assez souple, et avec une thérapie intensive, l'enfant peut être capable

de travailler pour contourner sa déviation organique" O. Ivar Lovaas

"If a child cannot learn in the way we teach…we must teach in a way the child can learn." O. Ivar Lovaas

"Si un enfant ne peut pas apprendre de la manière dont on l'enseigne... nous devons enseigner de la manière dont l'enfant peut apprendre" O. Ivar Lovaas

 

Développé par le professeur de psychologie Ole Ivar Lovaas de l'Université de Californie de Los Angeles (UCLA), le modéle de Lovaas est un type d'intervention comportementale intensive précoce (EIBI), en général pour des enfants de 2 à 8 ans, s'appuyant sur l'analyse appliquée du comportement (A.B.A.) pour l'autisme.

Il consiste en l'enseignement par essais distincts, séparant les compétences en unités de base, récompensant une à une les réussites avec des renforcements tangibles et des renforcements sociaux, et enfin la généralisation des compétences dans un environnement naturel.

En 1987, Lovaas publie l'étude "Behavioral treatment and normal educational and intellectual fuctionning in young autistic children" montrant que 47% des enfants ayant reçu une thérapie intensive (40+ heures par semaine) ont retrouvé un fonctionnement normal aprés 2 ans, et termine leur première année de classe ordinaire sans aucun soutien éducatif spécialisé. La plupart des autres avait aussi fait des progrés significatifs. Tous les enfants avaient moins de 4 ans au début du traitement.

Le modèle

Le modéle de Lovaas est un programme complet très structuré qui repose en grande partie sur la méthode de l'entrainement par essais distincts (DTT). Dans le modéle de Lovaas, le DTT est utilisé pour réduire les comportements stéréotypés par l'extinction et l'apport de solutions socialement acceptables aux comportements d'auto-stimulation.

La progression dans les objectifs du programme est déterminée sur une base individuelle.

Les objectifs pédagogiques ont été répartis en catégories de comportement et présentés selon le calendrier suivant:

 

     Première année

  • enseigner l'imitation

  • mettre en place la compliance

  • enseigner des jeux appropriés

  • réduire l'autostimulation et les comportements agressifs

  • promouvoir la généralisation

     Deuxième année

  • enseigner le langage expressif

  • enseigner les bases du langage abstrait

  • établir des jeux en interaction avec ses pairs

  • une véritable intégration au sein d'un groupe préscolaire typique

     Troisième année

  • enseigner des expressions variées et appropriées d'émotions

  • tâches pré-scolaire

  • apprentissage par observation

L'application

 

Le modèle de Lovaas est idéalement effectué 5 à 7 jours par semaine pour une durée de 5 à 7 heures par jour pour des sessions de 2 à 4 heures, totalisant une moyenne de 35-40 heures par semaine.

 

Chaque séance est divisée en essais avec des interruptions intermittentes. Les essais ne durent pas un temps défini mais se terminent lorsque l'intervenant perd l'attention de l'enfant.

Chaque essai est composé d'une série d'incitations (verbales, gestuelles, physiques, etc.) qui sont émises par l'intervenant qui est placé en face à face à table avec l'enfant. Ces incitations peuvent aller de "met dans", "met sur", "montre-moi", "donne-moi" et ainsi de suite, en référence à un objet, une couleur, un simple geste imitatif, etc.

Le concept est centré sur le façonnement de la réponse correcte de l'enfant par les guidances, l'augmentation de la capacité d'attention de l'individu, et l'entrée de l'enfant dans les apprentissages scolaires. Si l'enfant ne parvient pas à répondre à une demande, un "souffleur", assis derrière l'enfant, utilise une guidance, de la moins forte à la plus forte, jusqu'à obtenir la réponse. La guidance physique est utilisée pour corriger l'erreur de l'individu ou sa non-compliance. Chaque réponse correcte est renforcée verbalement et avec un renforçateur tangible (nourriture, jouet...).

 

Les nouveautés apportées par le modèle de Loovas

Les innovations du projet de UCLA étaient:

     - l'intensité de l'intervention (40h par semaine)

     - le lieu de l'intervention (dans l'environnement naturel et au domicile de l'enfant plutôt qu'en institution)

     - l'âge du début de l'intervention (commencé avant 4 ans)

    - le rôle des parents et des autres personnes significatives (formation des parents et des personnes autour de l'enfant pour qu'ils puissent participer de manière active)

     - enseigner les comportements en petites unités (essais discrets)

     - enseigner la spontanéïté et la joie d'apprendre

     - recueil systématique des données

 

L'efficacité du modèle de Lovaas est prouvée par de nombreuses études ( + de 500 en 2006)

 Le site d'information sur l'analyse du comportement

 et l'analyse appliquée du comportement (A.B.A.)

 Interventions comportementales dans le Grand Est

 par Alexandra Lecestre, BCBA, psychologue spécialisée en A.B.A. diplomée de l'université de Lille III

 et Laurent Keser, RBT, intervenant en analyse appliquée du comportement

 BA-eService