• Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle
  • Google+ - Grey Circle
  • Instagram - Gris Cercle

par Keser Laurent pour BA-eService

Tous droits réservés

mis en ligne le: 07/10/2015

Avertissement:Ce site est purement informatif. L'utilisation des informations ou ressources de ce site à des fins d'interventions, de formations n'est pas le but de ces publications, leur utilisation à ces fins ne pourraient engager la responsabilité des auteurs.

L'utilisation des documents en téléchargement est libre à condition de ne pas les modifier et d'indiquer leur provenance, leur utilisation à des fins commerciales est totalement prohibée.

 

Extinction et renforcement différentiel

L'extinction est une procédure importante et très efficace. Toutefois, elle est souvent mal comprise, mal interprétée ou mal appliquée... et donc n'apporte pas les résultats escomptés.

Il est important de noter que l'extinction, si elle diminue la fréquence d'apparition d'un comportement, n'apprend pas de comportement alternatif répondant à la fonction du comportement. Il est important de toujours renforcer les comportements adéquats à coté de l'extinction. Il existe pour cela des procédures: les renforcements différentiels.

L'extinction

Une procédure d'extinction: suite à un comportement pré-défini préalablement renforcé dans le passé, il ne se produit aucun changement dans l'environnement.

Cette procédure est utile pour réduire la fréquence d'appartion d'un comportement. En effet, le comportement ne remplissant plus sa fonction, il diminuera en fréquence car il deviendra inutile pour l'organisme.

 

"L'extinction en tant que procédure se produit lorsque le renforcement d'un comportement préalablement renforcé est interrompu; par conséquent, la fréquence de ce comportement diminue dans le futur."

Heward, Heron, Neef, Peterson, Sainato, Cartledge, et al. (Eds.). (2005). Focus on behavior analysis in education: Achievements, challenges, and opportunities. Upper Saddle River, NJ: Prentice Hall/Merrill.  ISBN 0-13-111339-9.

ATTENTION : l'extinction n'est pas un retrait d'attention!!! Le retrait d'attention est une punition négative (s'il fait diminuer la fréquence d'apparition du comportement). En effet, on enlève un stimulus (ici, l'attention) pour réduire le comportement, il y a donc un changement dans l'environnement.

De plus, si le comportement ne sert pas à obtenir de l'attention, le retrait d'attention ne fonctionnera pas. Le retrait d'attention n'est donc pas la stratégie à utiliser pour tous les comportements défis!!!

Il est donc important de procéder à une évaluation fonctionnelle pour déterminer la stratégie à mettre en place.

 

ref: - What makes extinction work: an analysis of procedural form and function. Journal of Applied Behavior Analysis. Iwata, Pace, Cowdery & G Miltenberger 1994

         
          Le pic d'extinction
 

Il est important de noter que lors d'une mise en place d'une procédure d'extinction, il se produit ce que l'on nomme un pic d'extinction.

Le pic d'extinction est une augmentation en fréquence et en intensité du comportement, il est important d'y être préparé car il peut être important et il peut laisser à penser que la procédure ne fonctionne pas alors que ce pic est une réaction normale et attendue.

Il est aussi à noter qu'il peut y avoir ensuite des récupérations spontanées qui doivent s'arrêter si la procédure est continuée.

 

ref: - Side effects of extinction: prevalence of bursting and aggression during the treatment of self-injurious behavior. Journal of Applied Behavior Analysis. Lerman, Iwata & Wallace 1999

 

Un exemple connu de tous les parents pour un joli pic d'extinction

 

Les renforcements différentiels (DR)

Le renforcement différentiel est un principe fondamental en ABA. 

En effet, si l'extinction permet de réduire la fréquence d'apparition d'un comportement, elle n'apprend pas de comportement alternatif adapt. Il peut donc apparaître de nouveaux comportements répondant à la fonction initiale qui peuvent être encore plus problématiques que le comportement mis en extinction.

L'extinction ne doit donc jamais se faire seule, mais doit être accompagnée d'une procédure permettant la mise en place de comportements alternatifs adaptés qui rentreront, en plus, en compétition avec le comportement mis en extinction ce qui rendra la procédure d'extinction d'autant plus efficace.

Il existe plusieurs types de renforcement différentiel:

 

  • Pour remplacer un comportement cible:

 

     DRA

Renforcement différentiel des comportements alternatifs

Le Differential Reinforcement of Alternative Behavior (DRA - Renforcement différentiel des comportements alternatifs) consiste en la délivrance du renforcement lorsque des comportements alternatifs adaptés sont émis.

Le comportement cible est mis en extinction.

ref: - An investigation of differential reinforcement of alternative behavior without extinction. Journal of Applied Behavior Analysis.

Athens & Vollmer 2010

 

 

     DNRA

Renforcement négatif différentiel des comportements alternatifs

Le Differential Negative Reinforcement of alternate behaviors (DNRA - Renforcement négatif différentiel des comportements alternatifs) consiste au retrait du stimulus aversif lorsque des comportements alternatifs adaptés sont émis.

Le comportement cible est mis en extinction.

ref : - Preliminary comparison of two negative reinforcement schedules to reduce self-injury. Journal of Applied Behavior Analysis. Roberts, Mace & Daggett 2013

 

 

     DRI

Renforcement différentiel des comportements incompatibles

Le Differential Reinforcement of Incompatible Behavior (DRI - Renforcement différentiel des comportements incompatibles) est une varition du DRA, il consiste en la délivrance du renforcement lorsque des comportements alternatifs adaptés et incompatibles topographiquement avec le comportement cible sont émis.

Le comportement cible est mis en extinction.

ref: - Functional analysis and treatment of inappropriate verbal behavior. Journal of Applied Behavior Analysis. Dixon, Benedict & larson 2001

 

 

     DNRI

Renforcement négatif différentiel des comportements incompatibles

Le Differential Negative Reinforcement of Incompatible Behaviors (DNRI - Renforcement négatif différentiel des comportements incompatibles) consiste au retrait du stimulus aversif lorsque des comportements incompatibles adaptés sont émis.

Le comportement cible est mis en extinction.

ref: - Contingency Space Analysis: An Alternative Method for Identifying Contingent Relations from Observational Data. Journal of Applied Behavior Analysis. Martens, DiGennaro, Reed, Szczech & Rosenthal 2008

 

 

     DRC ou FCT

Renforcement différentiel des comportements de communication ou entrainement à la communication fonctionnelle

Le Differential reinforcement of communication behaviors (DRC - Renforcement différentiel des comportements de communication) ou Functional Communication Training (FCT - entrainement à la communication fonctionnelle) est une variation du DRI, il consiste en la délivrance du renforcement lorsqu'un comportement de communication est émis à la place du comportement mis en extinction et en remplit la même fonction.

Le comportement cible est mis en extinction.

ref: - Establishing discriminative control of responding using functional and alternative reinforcers during functional communication training. Journal of Applied Behavior Analysis. Fisher, Kuhn & Thompson 1998

 

 

  • Pour l'absence d'un comportement cible:

 

 

     DRO

Renforcement différentiel des autres comportements

Le Differential  Reinforcement of Other Behaviors (DRO - Renforcement différentiel des autres comportements) consiste en  la délivrance du renforcement lorsque le comportement de la cible n'a pas eu lieu au cours d'une période de temps spécifique. Le DRO fournit le renforcement en l'absence ou l'omission d'un comportement cible et renforce donc tous les autres comportements..

Le comportement cible est mis en extinction.

ref: - DRO contingencies: an analysis of variable-momentary schedules. Journal of Applied Behavior Analysis. Lindberg, Iwata, Kahng & DeLeon 1999

      - A comparison of response cost and differential reinforcement of other behavior to reduce disruptive behavior in a preschool classroom. Journal of Applied Behavior Analysis. Conyers, Miltenberger, Maki, Barenz, Jurgens, Sailer, Haugen & Kopp 2004

      - The effect of rules on differential reinforcement of other behavior. Journal of Applied Behavior Analysis. Watts, Wilder, Gregory, Leon & Ditzian 2013

 

 

     DNRO

Renforcement négatif différentiel des autres comportements

Le Differential Negative Reinforcement of Other Behaviors (DNRO - Renforcement négatif différentiel des autres comportements) consiste au retrait du stimulus aversif lorsque le comportement cible n'a pas eu lieu au cours d'une période de temps spécifique. Le DNRO fournit le renforcement par retrait du stimulus aversif en l'absence ou l'omission d'un comportement cible.

ref: - Preliminary comparison of two negative reinforcement schedules to reduce self-injury. Journal of Applied Behavior Analysis. Roberts, Mace & Daggett 2013

 

 

 

 

  • pour modifier la fréquence d'apparition d'un comportement cible (comportement adapté à une certaine fréquence mais non-adapté si trop ou trop peu):

 

 

     DRH

Renforcement différentiel de taux élevés de comportement

Le Differential Reinforcement of High Rates of Behavior (DRH - Renforcement différentiel de taux élevés de comportement) consiste en la délivrance du renforcement lorsque le comportement cible se produit un nombre supérieur de fois à un critère prédéterminé sur un intervalle de temps donné.

  • Full Session DRH: Un renforçateur est donné si, pendant toute une session le comportement cible apparait un certain nombre de fois.

  • Interval DRH: Un comportement est renforcé s'il apparait au moins un certain nombre de fois pendant une période de temps donnée.

  • Spaced-Responding DRH: Un comportement est renforcé seuleument si moins d'un laps de temps préétabli s'est écoulé depuis la dernière occurence du comportement.

Il n'y a pas de renforcement si le comportement cible se produit moins de fois que le critére.

ref: - Effects Of Histories Of Differential Reinforcement Of Response Rate On Variable-interval Responding. Journal of the Experimental Analysis of Behavior. Ono & Iwabuchi 1997

 

 

 

     DRL

Renforcement différentiel à bas taux

Le Differential Reinforcement of Low Rates of Behavior (DRL - Renforcement différentiel à bas taux de comportement) consiste en la délivrance du renforcement lorsque le comportement cible se produit un nombre inférieur de fois à un critère prédéterminé sur un intervalle de temps donné.

  • Full Session DRL: Un renforçateur est donné si, pendant toute une session durant laquelle le problème de comportement a lieu, l'apparition du comportement ne dépasse pas un certain nombre de fois.

  • Interval DRL: Un comportement est renforcé s'il apparait moins d'un certain nombre de fois pendant une période de temps donnée.

  • Spaced-Responding DRL: Un comportement est renforcé seuleument si plus d'un laps de temps préétabli s'est écoulé depuis la dernière occurence du comportement.

Il n'y a pas de renforcement si le comportement cible se produit plus de fois que le critére.

ref: - Using differential reinforcement of low rates to reduce children's request for teacher attention. Journal of Applied Behavior Analysis. Austin & Bevan  2011

 

 

     DRD

Renforcement différentiel des taux régressifs de réponses

Le Differential Reinforcement of Diminishing Rates (DRD - Renforcement différentiel des taux régressifs de réponses) est une variation procédurale du DRL où l'on diminue systématiquement le nombre d'apparition du comportement cible.

ref: - Cooper, Heron & Heward (2007). Applied Behavior Analysis, 2nd ed. ISBN: 0-1-142113-1 (livre)

 Le site d'information sur l'analyse du comportement

 et l'analyse appliquée du comportement (A.B.A.)

 Interventions comportementales dans le Grand Est

 par Alexandra Lecestre, BCBA, psychologue spécialisée en A.B.A. diplomée de l'université de Lille III

 et Laurent Keser, RBT, intervenant en analyse appliquée du comportement

 BA-eService