• Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle
  • Google+ - Grey Circle
  • Instagram - Gris Cercle

par Keser Laurent pour BA-eService

Tous droits réservés

mis en ligne le: 07/10/2015

Avertissement:Ce site est purement informatif. L'utilisation des informations ou ressources de ce site à des fins d'interventions, de formations n'est pas le but de ces publications, leur utilisation à ces fins ne pourraient engager la responsabilité des auteurs.

L'utilisation des documents en téléchargement est libre à condition de ne pas les modifier et d'indiquer leur provenance, leur utilisation à des fins commerciales est totalement prohibée.

 

Domaines d'application 

          Même si l'ABA est surtout connue pour son application dans le domaine de l'autisme, les domaines d'application de l'analyse du comportement sont extrémement variés.

En effet, le champ d'action de l'analyse comportementale étant les comportements au sens large, là où il y a des comportements, on peut y appliquer ses principes.

Nous vous montrerons ici quelques exemples d'application (non exhaustif) avec des travaux appuyant ces applications (non exhaustif ).

Mais même si les domaines d'application sont vastes, l'analyse du comportement n'est ni magique ni miraculeuse.

ATTENTION: un analyste du comportement ne travaillera pas dans tous ces domaines à la fois, il ne peut éthiquement travailler que dans les domaines où il possède une formation et une expérience spécifique.

 

Troubles du comportement, du développement et/ou des apprentissages

L'ABA étant basée sur les principes comportementaux, leur application permet d'aider à la gestion des troubles du comportement, et de favoriser les apprentissages chez toute personne, présentant ou non des difficultés, présentant ou non un handicap ou retard de développement.

Nous vous présenterons ici quelques exemples.

 

     Troubles du spectre autistique et troubles apparentés

 

Les troubles du spectre autistique sont une nouvelle dénomination regroupant plus largement les diagnostiques d'autisme, de troubles envahissants du développement non spécifié, le syndrome d'Asperger et le trouble désintégratif de l'enfance.

Nous verrons ici pour une meilleure compréhension:

-troubles du spectre autistique (et autisme)

-le syndrome d'Asperger

-les troubles envahissants du développement non spécifiés

 

 
           Troubles du spectre autistique (et autisme)

 

Les troubles du spectre autistique sont des troubles neuro-développementaux dont les critères diagnostiques du DSM-5 sont:

1- Déficits persistants de la communication sociale et de l'interaction sociale dans des contextes multiples, comme en témoigne ce qui suit, actuellement ou par l'histoire (les exemples sont illustratifs, non exhaustifs; voir texte):

         A- Les déficits de la réciprocité socio-émotionnelle, allant, par exemple, de l'approche sociale anormale et l'échec de la conversation réciproque normale; au partage réduit des intérêts, des émotions, ou des affects; en échec pour engager ou répondre à des interactions sociales.

        B- Les déficits dans les comportements non verbaux de communication utilisés pour l'interaction sociale, allant, par exemple, de la communication verbale et non verbale mal intégrée; à des anomalies de contact visuel et du langage du corps ou des déficits dans la compréhension et l'utilisation de gestes; à un manque total d'expressions faciales et de communication non verbale.

        C- Les déficits de développement, de maintien, et de compréhension des relations, allant, par exemple, de difficultés à adapter le comportement en fonction de divers contextes sociaux; des difficultés à partager le jeu imaginatif ou à se faire des amis; à l'absence d'intérêt pour les pairs.

 

2- Motifs répétitifs et restreints du comportement, des intérêts ou des activités, comme en témoigne au moins deux des éléments suivants, actuellement ou par l'histoire (les exemples sont illustratifs, non exhaustifs; voir texte):

     A- Mouvements moteurs stéréotypés ou répétitifs, utilise des objets, ou de la parole (par exemple, des stéréotypies motrices simples, en alignant jouets ou en retournant des objets, écholalies, phrases idiosyncrasiques).

        B- L'insistance sur la similitude, l'adhésion inflexible à des habitudes ou des motifs ritualisés de comportement verbal ou non verbal (par exemple, une détresse extrême à de petits changements, des difficultés avec des transitions, les modèles de pensées rigides, les rituels souhaités, le besoin de prendre le même itinéraire ou de manger la même nourriture tous les jours).

       C- Des intérêts fixés et très limités qui sont anormaux en intensité ou en concentration (par exemple, un fort attachement ou une préoccupation pour des objets insolites, intérêts trop circonscrits ou persévérants).

    D- Hyper- ou hyporéactivité à l'entrée sensorielle ou intérêt inhabituel pour les aspects sensoriels de l'environnement (par exemple apparente indifférence à la douleur / température, réaction négative à des sons ou des textures spécifiques, sentir ou toucher excessivement des objets, fascination visuelle pour des lumières ou des mouvements).

 

3- Les symptômes doivent être présents dans la période précoce du développement (mais peuvent ne devenir pleinement manifestes que lorsque les demandes sociales dépassent les capacités limitées, ou peuvent être masqués par des stratégies apprises plus tard).

 

4- Les symptômes provoquent une altération cliniquement significative dans les domaines sociaux, professionnels, ou autres domaines importants du fonctionnement actuel.

 

5- Ces perturbations ne sont pas mieux expliquées par la déficience intellectuelle (trouble du développement intellectuel) ou un retard global de développement. La déficience intellectuelle et les troubles du spectre de l'autisme sont fréquemment co-produits; pour établir des diagnostics de comorbidité des troubles du spectre autistique et de la déficience intellectuelle, la communication sociale doit être en deçà de celle attendue pour le niveau de développement général."

source: http://www.cdc.gov/ncbddd/autism/hcp-dsm.html

 

L'ABA est reconnue pour son efficacité dans le traitement de l'autisme depuis les travaux d'Ivar Lovaas. Depuis, l'ABA continue à évoluer, développant de nouveaux modèles d'interventions et une recherche très active.

- jaba: Autism and Applied Behavior Analysis (2010-2014)

Applied Behavior Analysis: Its Application in the Treatment of Autism and Related Disorders in Young Children,  Infants & Young Children, Harris & Delmolino 2002

 

L'ABA permet :

- d'aider à diminuer les comportements-défis en déterminant et en  agissant sur les conséquences maintenant ces comportements 

ex: Toward a functional analysis of self-injury. Journal of Applied Behavior Analysis. Iwata, Dorsey, Suifer, Bauman & Richman 1994

- d'aider à acquérir un mode de communication adapté 

ex: A natural language teaching paradigm for nonverbal autistic children. Journal of Autism and Developemental Disorders. Koegel, O'Dell & Koegel 1987

- d'aider à la socialisation 

ex:Effects of video modeling on social initiations by children with autism. Journal of Applied Behavior Analysis. Nikopoulos & Keenan 2004

- d'aider à l'acquisition de compétences d'apprentissages 

ex: Generalized imitation of facial models by children with autism. Journal of Applied Behavior Analysis. DeQuinzio, Townsend, Sturmey & Poulson 2007

- d'aider à l'acquisition d'une plus grande autonomie 

ex: A parent training model for toilet training children with autism. Journal of Intellectual Disability Research. Kroeger & Sorensen 2010

 

 

 

 

          Syndrome d'Asperger

 

   Le syndrome d'Asperger fait maintenant partie des troubles du spectre autistique, toutefois, les critères diagnostiques du DSM-4:

"1- Dépréciation qualitative des interactions sociales, qui se manifeste par au moins deux des éléments suivants:

        A- Dépréciations dans l'utilisation de comportements non verbaux multiples, tels que le regard les yeux dans les yeux, l'expression du visage, la posture du corps marqué, et les gestes pour réguler les interactions sociales

         B- Incapacité à développer les relations avec les pairs correspondant au niveau de développement

       C- Un manque de recherche spontanée de partager la jouissance, l'intérêt ou les réalisations avec d'autres personnes, par exemple. (Par un manque de montrer, apporter ou pointer des objets d'intérêt à d'autres personnes)

         D- Manque de réciprocité sociale ou émotionnelle

 

2- Motifs répétitifs, limités et stéréotypés des comportements, intérêts et activités, comme en témoigne au moins un des éléments suivants:

      A- Préoccupation circonscrite à un ou plusieurs intérêts stéréotypés et restreints qui est anormal soit en intensité soit en attention.

         B- Adhésion apparemment inflexible à des habitudes ou à des rituels spécifiques et non fonctionnels

      C- Maniérismes moteurs répétitifs et stéréotypés (par exemple battements ou torsions des mains ou des doigts, ou des mouvements complexes du corps entier)

        D- Préoccupations persistantes pour certaines parties des objets

 

3- La perturbation entraîne une déficience cliniquement significative dans les domaines sociaux, professionnels, ou autres importants du fonctionnement.

 

4- Il n'y a pas de retard général cliniquement significatif de la langue (par exemple utilisation des mots simples à 2 ans, utilisation des phrases de communication à 3 ans)

 

5- Il n'y a pas de retard cliniquement significatif dans le développement cognitif ou dans le développement adapté à l'âge des compétences d'entraide, de comportements adaptatifs (sauf dans l'interaction sociale) et la curiosité de l'environnement dans l'enfance.

 

6- Critères ne sont pas remplis pour un autre trouble envahissant du développement spécifique ou la schizophrénie ".

source:http://www.autreat.com/dsm4-aspergers.html

 
 
          Trouble envahissant du développement non spécifié

 

Le trouble envahissant du développement non spécifié fait maintenant partie des troubles du spectre autistique, toutefois, les critères diagnostiques du DSM-4:

"Cette catégorie doit être utilisée quand il y a une déficience grave et omniprésente dans le développement de l'interaction sociale réciproque ou des compétences verbales et non verbales de communication, ou les comportements, les intérêts et les activités stéréotypés sont présents, mais que les critères ne sont pas remplies pour un trouble envahissant du développement spécifique, la schizophrénie, le trouble de la personnalité schizotypique, ou d'un trouble de la personnalité évitante. Par exemple, cette catégorie comprend "l'autisme atypique"--présentations  qui ne répondent pas aux critères de trouble autistique en raison de l'âge avancé de l'apparition, la symptomatologie atypique ou sous le seuil de symptomatologie, ou tout cela."

source: http://www.firstsigns.org/screening/dsm4.htm#pdd-nos

note: les diagnostiques de "autistes atypiques" et "autres TED" (CIM-10) et de "Autres formes de l’autisme"  "Psychose précoce déficitaire" "Retard mental avec troubles autistiques ou psychotiques" "Autres psychoses précoces ou autres TED" et   "Dysharmonies psychotiques" (CFTMEA-R ) se rapportent à cette catégorie.

 

L'ABA permet d'aider dans les mêmes domaines que pour les autres troubles du spectre autistique. De plus, des études spécifiques sur le trouble envahissant du développement non spécifié ont aussi démontré  l'utilité de l'ABA

ex: Current status of intensive behavioral interventions for young children with autism and PDD-NOS. Research in Autism Spectrum Disorders. Matson & Smith 2007

 

 

 

              Syndrome de Rett

 

Le syndrome de Rett est une maladie génétique touchant les filles. Ce syndrome a disparu du DSM-5 pour être intégré aux troubles du spectre autistique, toutefois, dans le DSM-4:

"1- Tout ce qui suit:

        A- Développement prénatal et périnatal apparement normal

        B- Développement psychomoteur apparemment normal pendant les 5 premiers mois après la naissance

        C- Périmètre crânien normaux à la naissance

 

2-. Le début de tout ce qui suit après la période de développement normal:

        A- Ralentissement de la croissance de la tête entre 5 et 48 mois

        B- Perte de compétences manuelles intentionnelles acquises antérieurement entre 5 et 30 mois avec développement ultérieur de mouvements de la main stéréotypés (se tordre les mains ou se laver les mains)

        C- Perte de l'engagement social au début du trouble (bien que l'interaction sociale souvent se développe plus tard)

        D- Apparition de la marche ou des mouvements du tronc mal coordonnés

        E- Développement du langage expressif et réceptif gravement compromis avec un retard psychomoteur sévère"

source: http://www.firstsigns.org/screening/dsm4.htm#Rett

 

De par la ressemblance avec les troubles du spectre autistique et des problèmes comportementaux semblables, l'ABA permet d'aider dans les mêmes domaines que pour les troubles du spectre autistique. De plus, des études spécifiques sur le syndrome de Rett ont aussi démontré l'utilité de l'ABA.

ex: Using response latency within a preference assessment. The Behavior Analyst TodayMeador, Derby, McLaughlin, Barretto & Weber 2007

 

 

 

              X fragile

 

Le syndrome du X fragile est une maladie génétique associée à un déficit intellectuel (de léger à sévère) et qui peut être associé à des troubles du comportement. Il est la cause la plus fréquente de déficit intellectuel héréditaire.

"Le syndrome de l’X fragile entraîne le plus souvent une situation de handicap qui nécessite la mise en œuvre de protocoles de prise en charge particuliers du fait de l’association du déficit intellectuel et des troubles du comportement. La plupart des garçons et quelques filles ont une faible capacité d’apprentissage, des difficultés à raisonner, à comprendre et à mémoriser les choses. Les enfants ont du mal à s’exprimer correctement et leurs troubles du comportement augmentent aussi leurs difficultés de communication. L’accès à la lecture et l’écriture est difficile pour la plupart d’entre eux, à cause du déficit intellectuel. Certaines personnes peuvent lire des mots familiers de la vie courante (prénoms, enseignes, marques, etc.). La conséquence de ces déficiences est un handicap qui touche la communication, la socialisation et l’autonomie, et qui peut être amélioré par une rééducation fonctionnelle et certaines aides techniques ou humaines. Lorsqu’ils bénéficient d’un encadrement adapté, la plupart des enfants sont capables de beaucoup de progrès, tant sur le plan physique, intellectuel que social."

source: https://www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/XFragile-FRfrPub120.pdf

 

De par la ressemblance des problèmes comportementaux et des handicaps entre le X fragile et les troubles du spectre autistique, l'ABA permet d'aider dans les mêmes domaines que pour les troubles du spectre autistique. De plus, des études spécifique sur le syndrome du X fragile ont aussi démontré  l'utilité de l'ABA

ex: Using percentile schedules to increase eye contact in children with fragile X syndrome. Journal of Applied Behavior Analysis. Hall, Maynes & Rei 2009

 

 

 

             Syndrome de Down (trisomie 21)

 

La trisomie 21 est une anomalie génétique présentant un troisième chromosome 21.

La trisomie 21 engendre des déficiences intellectuelles plus ou moins marquées, et des particularités physiques ou physiologiques rendant important un suivi médical car il peut y avoir des risques de complications.

"L'éducation précoce est indispensable. Doit être mis en place un projet coordonné, rééducatif, éducatif et social, visant au meilleur épanouissement de la personne trisomique et à son intégration dans la société, le plus souvent en milieu ordinaire. Un suivi médical adapté est également utile du fait du risque accru de certaines pathologies. Le maintien à l'âge adulte d'un accompagnement, y compris rééducatif, est nécessaire." 

source: http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=870

 

De nombreuses études ont montré l'efficacité de l'ABA pour la Trisomie 21  dans de nombreux domaines comme:

  •  les comportements défis et autres troubles du comportement:

- A hypothesis-based interventions for tantrum behavior of person with developmental disabilities in school settings. Journal of Applied Behavior Analysis.  Repp & Karsh 1994.  

The influence of activity choice on problem behaviors maintained by escape versus attention. Journal of Applied Behavior Analysis. Romaniuk, Miltenberger, Conyers, Jenner, Jurgens & Ringenber 2002.

Teacher use of descriptive analysis data to implement interventions to decrease students' problem behaviors. Journal of Applied Behavior Analysis. Lalli, Browder, Mace & Brown 1993.

  • soin/ autonomie/ hygiéne:

Verbal prompting, hand-over-hand instruction, and passive observation in teaching children with developmental disabilities. Exceptional Children. Biederman, Fairhall, Raven & Davey 1998.

  • language et communication:

Modeling skills, signs and lettering for children with Down syndrome, autism and other severe developmental delays by video instruction in classroom setting. Journal of Early and Intensive Behavior Intervention. Biederman & Freedman 2007.

-   Efficacy of two treatment approaches to reduce tongue protrusion of children with Down syndrome. Developmental Medicine and child Neurology. Purdy, Deitz & Harris 1987.

The acquisition, transfer, and generalization of requests by young children with severe disabilities. Education and Training in Mental Retardation and Developmental Disabilities. McDonnell 1996. 

  • apprentissage académique / cognition:

Classification of vowels and consonants by individuals with moderate mental retardation: Development of arbitrary relations via match-to-sample training with compound stimuli. Journal of Applied Behavior Analysis. Lane & Critchfield 1998.

- Improving the generalized mnemonic performance of a Down’s syndrome child. Journal of Applied Behavior Analysis. Farb & Throne 1978.

 

 

 

             Dys

 

Les troubles "DYS"  apparaissent lors du développement de l'enfant. Ils s'expriment et induisent des troubles spécifiques de certains apprentissages:

- troubles de la lecture et langage écrit : la dyslexie et la dysorthographie

- troubles du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales : la dyspraxie

- troubles des activités numériques : la dyscalculie.

- troubles du langage oral : la dysphasie.

 

Les principes de l'analyse appliquée du comportement permettent de rendre plus efficients et plus simples les apprentissages en tenant compte des spécificités de l'apprenant et permettent de jouer sur les motivations, ils sont ainsi très précieux pour aider à pallier ces troubles.

A behavioral experimental analysis of dyslexia. Behaviour Research and Therapy. Collette-Harris & Minke 1978.

An experimental analysis of acquisition, generalisation, and maintenance of naming behaviour in a patient with anomia. Aphasiology. Thompson, Kearns & Edmonds 2006

 

 

               TDA/H

Ce sont des troubles de l'attention et de la concentration (TDA) avec ou sans hyperactivité/impulsivité (TDA/H).

Les critères diagnostiques du DSM-5 sont:

"Les personnes atteintes de TDA/H montrent une tendance persistante d'inattention et / ou d'hyperactivité-impulsivité qui interfère avec le fonctionnement ou le développement:

1-Inattention: Six ou plusieurs symptômes d'inattention pour les enfants jusqu'à 16 ans, ou cinq ou plus pour les adolescents de 17 ans et plus et les adultes; les symptômes d'inattention ont été présents pendant au moins six mois, et ils ne sont pas appropriés pour le niveau de développement:

  • Échoue souvent à prêter attention aux détails ou fait des fautes d'étourderie dans les devoirs, au travail, ou avec d'autres activités.

  • A souvent du mal à tenir l'attention sur des tâches ou des activités ludiques.

  • Semble souvent ne pas écouter quand on lui parle directement.

  • Souvent ne suit pas les consignes et ne parvient pas à terminer le travail scolaire, tâches ou fonctions dans le lieu de travail (par exemple, perd la concentration, se disperse).

  • A souvent du mal à organiser ses travaux et activités.

  • Souvent évite, n'aime pas, ou est réticent à faire des tâches qui nécessitent un effort mental sur une longue période de temps (comme le travail scolaire ou les devoirs).

  • Perd souvent les objets nécessaires pour les tâches et activités (par exemple matériel scolaire, crayons, livres, outils, portefeuilles, clés, la paperasse, lunettes, téléphones mobiles).

  • Est souvent facilement distrait

  • Est souvent oublieux dans les activités quotidiennes.

 

2-Hyperactivité et l'impulsivité: Six ou plusieurs symptômes d'hyperactivité-impulsivité pour les enfants jusqu'à 16 ans, ou cinq ou plus pour les adolescents de 17 ans et plus et les adultes; les symptômes d'hyperactivité-impulsivité sont présents depuis au moins six mois dans une certaine mesure qui est perturbatrice et inappropriée pour le niveau de développement de la personne:

  • Remue souvent ou tape des mains ou des pieds, ou se tortille sur son siège.

  • Laisse souvent sa place dans des situations où rester assis est attendu.

  • Court ou grimpe dans les situations où ce n'est pas approprié (adolescents ou des adultes peuvent être limités à se sentir agité).

  • Souvent incapable de jouer ou de participer à des activités de loisirs tranquillement.

  • Est souvent "sur le point" d'agir comme s'il était "entraîné par un moteur".

  • Parle souvent trop.

  • Souvent, laisse échapper une réponse avant qu'une question soit achevée.

  • A souvent du mal à attendre son tour.

  • Souvent, interrompt ou dérange les autres (par exemple, fait irruption dans les conversations ou les jeux)

 

En outre, les conditions suivantes doivent être remplies:

  • Plusieurs symptômes d'inattention ou d'hyperactivité-impulsivité étaient présents avant l'âge de 12 ans.

  • Plusieurs symptômes sont présents dans deux ou plusieurs paramètres (par exemple, à la maison, à l'école ou au travail; avec des amis ou des parents; dans d'autres activités).

  • Il est clair que les symptômes interfèrent avec, ou réduisent la qualité de l'école ou du fonctionnement social, du travail.

  • Les symptômes ne se produisent pas dans le cadre de la schizophrénie ou d'un autre trouble psychotique. Les symptômes ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (par exemple troubles de l'humeur, trouble anxieux, trouble dissociatif, ou d'un trouble de la personnalité).

Sur la base des types de symptômes, trois types (présentations) du TDAH peuvent se produire:

Présentation combinée: si les symptômes suffisant de deux critères inattention et d'hyperactivité-impulsivité étaient présents pour les 6 derniers mois

Présentation inattention prédominante: si les symptômes suffisant d'inattention, mais pas d'hyperactivité-impulsivité, étaient présents pour les six derniers mois

Présentation hyperactivité-impulsivité prédominante: si les symptômes suffisant d'hyperactivité-impulsivité mais pas d'inattention étaient présents pour les six derniers mois.

Comme les symptômes peuvent changer au fil du temps, la présentation peut changer au fil du temps ainsi."

source: http://www.cdc.gov/ncbddd/adhd/diagnosis.html

 

 

           Troubles alimentaires

 

 

 

             Autres syndromes, troubles, retards

 

 

Commotions cérébrales

Les commotions cérébrables traumatiques (accidents, chocs,...) ou acquises (crises cardiaques, AVC, noyades, infections, intoxications...) peuvent touchées quiconque au cours de sa vie avec des conséquences plus ou moins importantes sur la pensée, la mémoire, le langage, le comportement... ou favoriser certaines pathologies comme Alzheimer, Parkinson ou certaines formes d'épilepsies.

L'ABA peut aider à améliorer les compétences comportementales atteintes ou pour mettre en place des comportements alternatifs pour compenser les pertes et  déficits dûs aux commotions cérébrales.

Cela se traduit par une amélioration de la qualité de vie des personnes touchées.

http://www.behavior.org/resources/310.pdf

Using stimulus equivalence procedures to teach name-face matching to adults with brain injuries. Journal of Applied Behavior Analysis. Cowley, Green & Braunling-McMorrow 1992

A group-oriented contingency to increase leisure activities of adults with traumatic brain injury. Journal of Applied Behavior Analysis.Davis & Chittum 1994

Self-administered written prompts to teach home accident prevention skills to adults with brain injuries. Journal of Applied Behavior Analysis. O'Reilly, Green & Braunling-McMorrow 1990

Stimulus fading as treatment for obscenity in a brain-injured adult. Journal of Applied Behavior Analysis. Pace, Ivancic & Jefferson 1994

Behavioral treatment for pathological gambling in persons with acquired brain injury. Journal of Applied Behavior Analysis.

Guercio, Johnson & Dixon 2012

 

Gérontologie

 

Phobie, Anxiété, Stress Post-traumatique, TOC, Dépression et Addiction

 

     Thérapie d'exposition

Elle est basée sur le conditionnement répondant par ce que l'on nomme l'extinction Pavlovienne.

Dans un premier temps, il est nécessaire d'identifier les comportements liés au stimulus suscitant la peur et maintenus par l'échappement à ce stimulus puis d'estomper ces comportements à travers l'exposition mesurée au stimulus progressivement plus forte jusqu'à atteindre l'accoutumance.

 

ref: - Exposure Therapy for Posttraumatic Stress Disorder. Journal of Behavior Analysis of Offender and Victim: Treatment and Prevention. Joseph & Gray 2008

      - Exposure therapy for phobias and obsessive-compulsive disorders. Hospital Practice. Marks 1979

 

     Analyse clinique du comportement - psychothérapie

 
          Psychothérapie analytique fonctionnelle

Psychothérapie Analytique Fonctionnelle (FAP - Functional Analytic Psychotherapy) est une approche de la psychothérapie clinique radical behaviorist basée sur l'analyse de Skinner du Verbal Behavior.

Le FAP se concentre sur les interactions entre client et thérapeute.

Les Comportements cliniquement pertinents (CRB) représentent les catégories de changement chez le client.

  • Les CRB1 représentent les comportements problématiques qui se produisent en cours de session et qui sont les objectifs de changement.

  • Les CRB2 sont les comportements qui gèrent ou traitent avec les CRB1.

  • Les CRB3 représentent les états des clients ou les règles sur les changements positifs qui sont encouragés. 

La FAP explore également les comportement verbaux cachés tels que mands-to-self et tacts-to-self, ainsi que les rule governed behavior (comportement régi par des règles) par rapport aux contingency shaped behavior (comportement façonné par les contingences).

 

ref: - The Practice of Functional Analytic Psychotherapy. Springer Science+Business Media, LLC. Kanter, Tsai & Kohlenberg 2010

      - Behavior analytic conceptualization and treatment of depression: Traditional models and recent advances. The Behavior Analyst Today. Kanter, Callaghan, Landes, Busch & Brown 2004

 
          Acceptance and Commitment Therapy ACT 

La Thérapie d’Acceptation et d’Engagement (ACT) est basée sur le Relational Frame Theory.

L'ACT a développé des interventions comportementales pour aider les gens à apprendre des stratégies pour vivre plus dans le présent, plus axées sur les valeurs et les objectifs importants, et moins axée sur les pensées douloureuses, les sentiments et les expériences causant de l'évitement.

L'ACT s'appuie sur:

  • Accept your reactions and be present (Acceptez vos réactions et soyez présent)

  • Choose a valued direction (Choisissez une direction importante)

  • Take action (Agissez)

ref: - Acceptance and Commitment Therapy: Model, processes, and outcomes. Behaviour Research and Therapy. Hayes, Luoma, Bond, Masuda & Lillis 2006

 

     Addiction

 
          CRAFT

Le Community Reinforcement Approach and Family Training (CRAFT - Approche du renforcement communautaire et de la formation de la famille) est un traitement dont les bases furent posées par Nathan Azrin dans les années 1970, qui fit ses preuves dans le traitement des addictions ( The Community Reinforcement Approach: An Update of the Evidence. Alcohol Research & Health: The Journal of the National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism. Meyers, Roozen, & Smith 2011 )

et qui repose sur l'intervention des proches et de la famille.

La procédure suit plusieurs étapes:

  • Analyse fonctionnelle de la prise de substance (antécédent & conséquence)

  • Accord à court terme pour l'abstinence

  • Plan de traitement (objectif, méthode et outil)

  • Entrainement aux compétences comportementales ( en résolution de problèmes en communication et entrainement au refus)

  • Entrainement des compétences du travail

  • Consultation sociale et récréationnelle

  • Prévention de la rechute

  • consultation relationelle

- lien en anglais sur Community Reinforcement Approach

 

Parentalité

 

Scolarité / apprentissage / sport

De part ces principes, l'analyse du comportement permet de mettre en place des plans d'action efficaces destinés au plus grand nombre pour faciliter les apprentissages de toutes sortes et pour faciliter les relations et comportements sociaux.

Ces applications ont permis de développer des programmes facilitant les apprentissages, la vie de classe, le vivre ensemble, etc...

Schools use alternatives to suspension, see student behavior improve. The Sacramento Bee. Lambert 2015.

Contingent observation: an effective and acceptable procedure for reducing disruptive behavior of young children in a group setting. Journal of Applied Behavior Analysis. Porterfield, Herbert-Jackson & Risley 1976.

K-Coins tickets to good behavior at Staten Island school. silive.com. Lore 2013.

A comparison of interteaching and lecture in the college classroom. Journal of Applied Behavior Analysis. Saville & Zinn 2006.

 

Ces principes peuvent aussi être utilisés pour l'apprentissage et le perfectionnement non seulement des compétences académiques mais aussi celles des techniques sportives:

Using TAGteach to improve the proficiency of dance movements. Journal of Applied Behavior Analysis. Quinn, Miltenberger & Fogel 2015.

The use of naturalistic observation to assess movement patterns and timing structure of the take-off maneuver in surfing. Journal of Behavior Analysis in Health, Sports, Fitness and Medicine. Fairbrother & Boxell 2008.

Promoting response variability and stimulus generalization in martial arts training. Journal of Applied Behavior Analysis. Harding, Wacker,Berg, Rick, & Lee 2004.

 

 

Programmes spatiaux

Dés 1959, Joseph V. Brady participe au programme Mercury en entrainant des singes rhésus puis le chimpanzé Ham pour un séjour dans l'espace.

Les travaux dans ce domaine servent aujourd'hui pour l'entrainement des astronautes.

ref: - Behavioral Health Management of Space Dwelling Groups: Safe Passage Beyond Earth Orbit .The Behavior Analyst Today. Emurian & Brady 2007

      - Behavior Analysis In The Space Age. The Behavior Analyst Today. Brady 2007

 

Santé Publique

 

Ecologie

L'écologie est un défi majeur de ce siècle et pour les générations futures. La gestion collective des ressources naturelles, la réduction du gaspillage et l'amélioration des pratiques est au coeur de ce défi.

Plusieurs expériences ont montré l'efficacité de l'ABA face à ces problématiques.

Sustainability in the field: lake Tahoe hospitality and environmental protection. Behavior and Social Issues. Leeming, Hansen & Reimer 2013.

Feedback and goal-setting interventions to reduce electricity use in the real world. Behavior and Social Issues. Frazer & Leslie 2014.

Office paper recycling: A function of container proximity. Journal of Applied Behavior Analysis. Brothers, Krantz & McClannahan 1994.

 

 

Société

L'application des principes comportementaux peut aussi permettre d'améliorer les comportements de vivre ensemble, comme par exemple la sécurité routière: 

-Effects of pedestrian prompts on motorist yielding at crosswalks. Journal of Apllied Behavior Analysis. Crowley-Koch & Van Houten 2011 

-The Effects Of A Seatbelt-gearshift Delay Prompt On The Seatbelt Use Of Motorists Who Do Not Regularly Wear Seatbelts. Journal of Applied Behavior Analysis. Van Houten, Malenfant, Austin & Lebbon 2005 

la réintégration d'adolescent dit "difficiles" dans le systèmes scolaire:

-Programming behavior change and reintegration into school milieux of extreme adolescent deviates. Behaviour Research and Therapy.  Martin, Burkholder, Rosenthal, Tharp & Thorne 1968 

ou simplement dans le fait de ne pas jeter ses déchets n'importe où

-Positive reinforcement of litter removal in the natural environment. Journal of Applied Bahavior Analysis. Powers, Osborne & Anderson 1973 

et beaucoup d'autres...

L'application de l'ABA dans la vie de tous les jours et dans nos comportements quotidiens peut aider à améliorer le quotidien, la société et le vivre ensemble.

 

Récidivisme

 

Management

L'OBM (Organizational Behavior Management) découle directement de l'ABA. Il est donc basé sur les mêmes principes.

L'OBM est l'application de l'analyse du comportement pour les milieux d'affaires et du management.

 

"Le Management organisationel du comportement (OBM) est une sous-discipline de l'ABA, qui est l'application de la science du comportement. ... l'OBM est guidé par la seule théorie du comportement humain et a toujours mis l'accent sur l'identification et la modification des variables de l'environnement qui affectent directement le rendement observable ou vérifiable des employés."

Industrial-Organizational Psychology and Organizational Behavior Management: An Objective comparison. Western Michigan University. Bucklin, Alvero, Dickinson, Austin & Jackson 2000)

 

    L'OBM fait l'objet d'un SIG (Special Interest Group) au sein de l'ABAI (Association for Behavior Analysis International).

    De nombreux programmes universitaires permettent la formation en OBM, et de nombreuses recherches sont menées dans ce domaine spécifique de l'ABA.

    L'OBM se distingue d'autres approches (comme le I/O (Industrial and Organizational Psychology) ou l' OB (Organizational Behavior)) par les domaines d'intérêts, l'orientation théorique et les méthodes de recherches. L'OBM, venant de l'ABA  est Radical Behaviorist.

ref: http://www.obmnetwork.com/

 

    L'OBM est lui même spécialisé dans différents volets:

 

         Performance Management (PM)

      Il s'agit de la gestion d'un employé ou d'un groupe d'employés par les principes comportementaux.

      Il s'appuie sur les contingences comportementales qui maintiennent, augmentent ou diminuent l'apparition des comportements pour manipuler ces variables afin de diminuer les comportements improductifs et d'augmenter les comportements productifs.

Les interventions de Performance Management comprennent l'établissement d'objectifs clairs, d'évaluations, d'aides au travail, d'économies de jetons...

 

ref: - Performance Management: Changing Behavior that Drives Organizational Effectiveness, 5th edition, Daniels & Bailey 2014        ISBN-13: 978-0937100257  ISBN-10: 0937100250 (livre)

      - Performance management: the new realities: Developing practice,  Armstrong & Baron 1998   ISBN-13: 9780852927274  ISBN-10: 0852927274 (livre)

 

         Behavioral Systems Analysis (BSA)

      Le Behavioral Systems Analysis (BSA - Analyse des Systémes Comportementaux) décrit les interactions entre les composants du système, y compris la façon dont chaque individu contribue au fonctionnement global du système.

Le BSA ne se limite pas à la contingence à trois termes (antécédents-comportements-conséquences) pour identifier les variables qui peuvent influer de manière significative la performance individuelle et organisationnelle. En analysant l'ensemble de l'organisation comme un système, on peut identifier les domaines d'amélioration qui produiront le plus grand impact positif sur l'organisation et se concentrer sur la planification et la gestion des variables qui soutiennent les performances souhaitées.

Le  processus peut se décrire tel: Analyze, Specify, Design, Intervene, Evaluate, Recycle = ASDIER ( Analyser, Spécifier, Concevoir, Intervenir, Retraiter)

 

ref: - Understanding Complexity in Organizations: Behavioral Systems, Ludwig & Houmanfar 2015

         ISBN-13: 978-0415633949  ISBN-10: 041563394X (livre)

 

        Behavior-based safety

       Le Behavior-Based Safety (BBS - Sécurité Basée sur  le comportement)  se concentre spécifiquement sur l'analyse et la modification des milieux de travail pour réduire les blessures et sur la promotion des comportements sécuritaires chez les dirigeants et les employés en modifiant leur comportement (et non en modifiant l'ingénerie mécanique ou structurelle qui sont donc complémentaires).

Ces interventions sont basées sur des données solides axées sur l'évaluation, la communication et le renforcement.

 

ref : - The Behavior-Based Safety Process: Managing Involvement for an Injury-Free Culture, Krause 1996

         ISBN-13: 978-0471287582   ISBN-10: 047128758X (livre)

      - The Values-Based Safety Process: Improving Your Safety Culture with Behavior-Based Safety, 2nd edition, McSween 2003         ISBN-13: 978-0471220497  ISBN-10: 0471220493 (livre)

 

         Performance based Pay

Le Performance based Pay se fonde sur le Performance Management.

Le Performance based Pay utilise des sytèmes de mesures et d'objectifs ( tableaux de bord) permettant d'aligner les objectifs des employés avec les objectifs de l'organisation. La performance est suivie par les tableaux de bord et est liée à la rémunération. 

 

ref: - Pay for Profit: Designing An Organization-Wide Performance-Based Compensation System, Abernathy 2011

        ISBN-13: 978-0965527613  ISBN-10: 0965527611 (livre)

      - Effects of and preference for pay for performance: An analogue analysis. Journal of Applied Behavior Analysis. Long, Wilder, Betz & Dutta 2012

 

Behavioral engineering

        L'ingénierie comportementale (Behavioral engineering) vise à identifier les problématiques associées à l'interface de la technologie et des opérateurs humains dans un système et à générer des pratiques recommandées de conception qui tiennent compte des points forts et des limites des opérateurs humains.

        

ref: - Behavioral engineering: control of posture by informational feedback. Journal of Applied Behavior Analysis. O'Brien & Azrin 1970

      Behavioral engineering: postural control by a portable operant apparatus. Journal of Applied Behavior Ananalisys. Azrin, Rubin, O'Brien, Ayllon & Roll 1968

      Behavioral engineering: the use of response priming to improve prescribed self-medication. Journal of Applied Behavior Analysis. Azrin & Powell 1969

      Behavioral engineering: stuttering as a function of stimulus duration during speech synchronization. Journal of Applied Behavior Analysis. Jones & Azrin 1969

 

Comportement animal

Les principes de l'analyse du comportement sont aussi utilisés pour la gestion des comportements animaux, aussi bien dans l'éducation, l'apprentissage de compétences spécifiques, la facilitation des soins ou même permettre à des animaux sauvages en captivité d'apprendre le comportement naturel de son espéce dans un but de réintroduction. Elle permet aussi de former les personnes apportant les soins aux animaux.

ref: - Survey of the use and outcome of confrontational and non-confrontational training methods in client-owned dogs showing undesired behaviors. Applied Animal Behaviour Science. Herron, Shofer &reisner 2009

      Training shelter volunteers to teach dog compliance. Journal of Applied Behavior Analysis. Howard & , DiGennaro Reed 2014

      - The role of applied behavior analysis in zoo management: Today and tomorrow. Journal of Applied Behavior Analysis. Forthman & Ogden 1992

 Le site d'information sur l'analyse du comportement

 et l'analyse appliquée du comportement (A.B.A.)

 Interventions comportementales dans le Grand Est

 par Alexandra Lecestre, BCBA, psychologue spécialisée en A.B.A. diplomée de l'université de Lille III

 et Laurent Keser, RBT, intervenant en analyse appliquée du comportement

 BA-eService